Menu

Homme, Femme Sexetera

Rédigé le Samedi 3 Février 2018 à 09:53 | Lu 201 fois


Après trente-sept années passées à exercer en qualité d’avocate spécialisée en droit de la famille, j’ai tellement reçu de confidences intimes de la part des couples qui se séparent qu’il m’est apparu capital de faire partager ces expériences si riches de connaissance.


 Par la suite, un diplôme de sexologie en poche, je me suis intéressée au mariage et au divorce, non plus sous l’angle juridique comme dans mon premier livre Les secrets d’un divorce réussi, mais sous l’angle de la vie sexuelle des couples. J’ai en effet observé que, si la majorité des divorces résultent d’une absence de communication, ce cruel déficit coïncide souvent avec une absence de relations sexuelles. Comme dans le paradoxe de l’œuf et de la poule, il demeure cependant difficile de déterminer si le conflit conjugal naît d’une difficulté d’ordre sexuel ou si la difficulté d’ordre sexuel naît du conflit conjugal. De même, il n’est pas toujours aisé de savoir si cette difficulté existait au moment du mariage ou si elle en est une résultante.
Pour mener ma réflexion, j’ai été amenée tout naturellement à m’interroger sur l’évolution de l’approche de la sexualité dans notre société, afin de cerner l’héritage social et culturel des couples. Avec ce que l’on a appelé la révolution sexuelle des années post soixante-huit, l’accès à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse, on aurait légitimement pu penser que la sexualité dans le couple ne constituait plus un tabou. Il n’en est rien ! C’est ce que m’ont enseigné plus de trente années consacrées à l’écoute des couples qui se séparent : la sexualité représente encore aujourd’hui un tabou majeur pour la plupart d’entre eux.


Pour acheter le livre, cliquez ici

Un livre parsemé de magnifiques illustrations originales d'Eirobocin